Le documentaire, politiquement incorrect

Avril 2017

par Anne Georget,
auteure, réalisatrice, présidente de la Scam

Thierry Frémaux répondait récemment aux journalistes qui lui parlaient d’une sélection cannoise « politique » que « ce n’est pas le festival qui est politique, mais les artistes. Si les artistes ne parlaient que d’amour, le festival ne parlerait que d’amour. Mais un artiste ne vit pas hors de son époque. »

Thierry Frémaux a raison, les artistes ne vivent pas dans une bulle, et les auteurs du réel moins encore.
Ils occupent une place singulière et essentielle.
Ces histoires puissantes débusquées dans le banal du quotidien, cette empathie d’un auteur pour l’Autre, constituent la quintessence du documentaire.
Il met en lumière des réalités humaines insoupçonnées, il filme la vie, il projette du rêve…

Oui, le cinéma documentaire est ce regard subjectif sur le monde dont tous et chacun avons besoin !