Golfe, la guerre des princes


Publié le 26 juin 2019


image

Golfe, la guerre des princes


Publié le 26 juin 2019

image


A voir mardi 2 juillet 20h50 sur Arte... puis en replay évidemment, le film de Miyuki Droz Aramaki et Sylvain Lepetit. 

Entre 2013 et 2015, trois jeunes princes ont pris la tête des principales monarchies pétrolières du Golfe. Cette nouvelle génération de souverains, parmi les plus riches et les plus puissants de la planète, a imposé une nouvelle manière de gouverner, beaucoup plus violente.

Le premier à être arrivé au pouvoir, l’émir du Qatar, Tamim Al Thani 38 ans, est un passionné de sport. En obtenant l’organisation de la coupe du monde de football 2022, il a suscité la jalousie de ses voisins qui accusent également son pays de soutenir des groupes islamistes et d’être trop proche de l’Iran.

Face à lui, un tandem : Mohammed Ben Salman, 33 ans, dit MBS, l’ambitieux prince héritier d’Arabie Saoudite, passionné de jeux vidéos, qui a engagé son pays dans une guerre meurtrière au Yémen. Dans son envie d’être le nouvel homme fort du Moyen-Orient, MBS s’est trouvé un allié et mentor : Mohammed Ben Zayed, 58 ans, dit MBZ, prince héritier d’Abu Dhabi et régent des Emirats Arabes Unis. Ce stratège militaire a fait de son petit pays la principale puissance militaire de la péninsule arabique.

Alors que leurs pères et grands-pères réglaient leurs différends dans la discrétion de tentes bédouines, eux, s’affrontent à coups de cyber-attaques, de blocus économique et de menaces d’invasion.

De la péninsule arabique aux Etats-Unis, ce film raconte la rivalité entre ces trois princes et la crise sans précédent qu’elle a provoquée dans le Golfe, la zone la plus militarisée du monde. Une division qui déstabilise aussi les autres pays du Moyen-Orient, poussés à prendre parti pour l’un des deux camps.