Hommage à Jack Ralite

Le jeudi 15 novembre 2018 à 19:30


à la Scam


insérer dans Outlook


image Dessin : Wiaz

Une soirée Rouge tendre avec Yves Jeuland et les témoignages de Clémentine Autain, Marcel Bluwal, Julie Brochen, Claude Guisard, Jean-Noël Jeanneney, Denis Ralite, Catherine Tasca et Marcel Trillat.

Audiovisuel et cinéma, Projection, Actu1, Agenda


Premier récipiendaire du prix Jean-Marie Drot créé par la Scam en 2009 pour le remercier de l'ensemble de ses actions au service des auteurs et des autrices, Jack Ralite nous a quittés le 12 novembre 2017. Homme politique passionné, communiste, il fut successivement journaliste à l'Humanité, député du département de Seine-Saint-Denis, ministre de la Santé et de l'Emploi, maire d'Aubervilliers et sénateur. Son engagement politique et avant tout son amour pour la culture n'eurent de cesse de le guider. Il ne recula devant aucun combat pour défendre la diversité et une culture non marchande, accessible à tous. Cette bataille, il la mena jusqu'au bout.

JACK RALITE
Rouge tendre

réalisé par Yves Jeuland (30’)

« J’ai voulu rendre un hommage simple à Jack Ralite et faire entendre sa voix. Sa voix rouge tendre. Avec l’aide de Maxime Grember de Ciné-Archives, je me suis replongé dans un long entretien qu’il m’avait accordé au printemps 2003. Nous en avons extrait un montage de 30 minutes. Jack Ralite y parle avec émotion d’Aubervilliers, du Théâtre de la Commune, de Vilar et de Vitez, de Jacques Brel et Waldeck Rochet, de Youri Gagarine et Jacques Duclos, du communisme, des États généraux de la Culture, de sa nomination au gouvernement, de sa vie, de ses engagements… Une parole vivante, libre et fervente ».

Yves Jeuland


La projection sera précédée des témoignages de Clémentine Autain, Marcel Bluwal, Julie Brochen, Claude Guisard, Jean-Noël Jeanneney, Denis Ralite, Catherine Tasca et Marcel Trillat.


Réservation sur invitation obligatoire via le formulaire en ligne

Attention : places limitées et accès sécurisé
L'invitation ou une carte d'identité vous sera demandée.

Contact à culture@scam.fr



Télécharger le communiqué