Documentaires en salles de mars 2020

Du dimanche 1 mars
au mardi 31 mars 2020


Dix-sept films documentaires sortent sur les grands écrans au mois de mars. Parmi eux une Étoile de la Scam : En política de Jean-Gabriel Tregoat et Penda Houzangbe, et deux lauréats Brouillon d'un rêve : Monsieur Deligny, vagabond efficace de Richard Copans et Les Equilibristes de Perrine Michel. Allez nombreux voir ces films dès les premiers jours pour leur donner une chance de rester à l'affiche la semaine suivante !

Prix et bourses, Audiovisuel et cinéma, Projection, Agenda


*Woman

de Anastasia Mikova, Yann Arthus-Bertrand
France – 2020 – 108’ - Hope Production
Ce documentaire est l’occasion de révéler au grand jour les injustices que subissent les femmes partout dans le monde. Mais avant tout, il souligne la force intérieure des femmes et leur capacité à changer le monde, en dépit des multiples difficultés auxquelles elles sont confrontées. WOMAN, qui repose sur des entretiens à la première personne, aborde des thèmes aussi variés que la maternité, l'éducation, le mariage et l'indépendance financière, mais aussi les règles et la sexualité.
Sortie en salles le 4 mars 2020.
Distribution > Apollo Films

*Femmes d'Argentine (Que Sea Ley)

de Juan Solanas
Argentine – 2019 – 82’ – Cine Sur SA, Les Films du Sud
En Argentine, où l'IVG est interdite, une femme meurt chaque semaine des suites d’un avortement clandestin. Pendant huit semaines, le projet a été âprement discuté au Sénat, mais aussi dans la rue, où des dizaines de milliers de militants ont manifesté pour défendre ce droit fondamental. Les féministes argentines et leur extraordinaire mobilisation ont fait naître l’espoir d’une loi qui légalise l’avortement.
Sortie en salles le 11 mars 2020.
Distribution > Destiny Films

*Ascension sur le fil

de Simon Bischoff, Andy Szollosi
Australie – 2018 – 47’ – Filigranowa
Une équipe de grimpeurs expérimentés décide de tenter l'ascension du Pic de la Fédération, le sommet le plus terrifiant d'Australie qui est situé dans la région la plus sauvage de la Tasmanie. Leur objectif est de réaliser une première hivernale par la Face Nord-Ouest une paroi rocheuse titanesque. Mais des trombes d'eau tombent jour après jour : c'est le pire hiver qu'ait connu la Tasmanie dans son histoire. Dans ces conditions, même la marche d'approche, au milieu d'une jungle inhospitalière, prend des allures de cauchemar. Les grimpeurs progressent avec difficulté avec de la boue jusqu'à la ceinture. C'est le début d'une incroyable expédition...
Sortie en salles le 11 mars 2020.
Distribution > Filigranowa

*Kongo

de Hadrien La Vapeur, Corto Vaclav
France – 2019 - 70’ – Kidam, Expédition invisible
À Brazzaville, un monde invisible régit le monde visible. L'apôtre Médard se démène pour guérir les malades victimes de mauvais sorts. Mais sa vie bascule lorsqu'on l'accuse publiquement de pratiquer la magie noire.
Sortie en salles le 11 mars 2020.
Distribution > Pyramide distribution

*Les Visages de la victoire

de Lyèce Boukhitine
France – 2019 – 93’ - Dean Medias
Elles s’appellent Chérifa, Jimiaa, Mimouna, Aziza, des femmes dont on entend quasiment jamais la parole. Les femmes des immigrés des Trente Glorieuses, venues du Maghreb. Elles sont agées maintenant et dans moins de 20 ans malheureusement elle ne seront plus là. Le film raconte leurs vies, elles, qui ont dû très tôt renoncer à leur liberté et à leurs désirs de jeunesse, pour suivre des hommes qu’elles ont rarement choisi, et se résigner à leur sort, afin d’élever leurs enfants du mieux qu’elles ont pu. Leur victoire c’est leur résilience, et leur volonté d’émancipation, qui leur donnent au visage, un sourire de jeune fille…
Sortie en salles le 11 mars 2020.
Distribution > Dean Medias

*Yiddish

de Nurith Aviv
France – 2020 – 70’ – Editions Montparnasse
Sept jeunes racontent leur passion pour la poésie écrite en yiddish pendant l’entre-deux guerres, moment d’un formidable élan créatif de la culture yiddish. La poésie de ces années était universelle et intimiste à la fois, en relation avec tous les courants littéraires et artistiques de l’époque. Ces poètes étaient polyglottes et se déplaçaient d’un pays à l’autre. Le "Yiddishland" n’était pas un pays mais une langue. Les protagonistes de mon film, certains juifs, d’autres non, se déplacent eux aussi entre les pays et les langues. Chacun parlera de sa relation personnelle au yiddish et à un poète qu’il aime particulièrement. Pour ces jeunes, cette poésie yiddish n’appartient pas uniquement à un passé juif, mais elle permet de se situer face au présent. Le film sera tourné dans des villes différentes et dans une pluralité de langues.
Sortie en salles le 11 mars 2020.
Distribution > Editions Montparnasse

*Visions Chamaniques : territoires oubliés

de David Paquin
France – 2019 – 89’ – Jupiter Films, Kfilms
Voyage initiatique chez les Fangs du Gabon et les Shipibos au Pérou, ce film nous entraîne au son des instruments traditionnels tel le mogongo (arc en bouche), la harpe sacrée et les Icaros, à la rencontre de la sagesse des peuples traditionnels. Cette richesse traditionnelle, dite chamanique, nous rappelle que nous sommes des êtres joyeux, reliés à la nature. Nous suivons les étapes de l'initiation et les enseignements de Sandra Ingerman, auteur chamanique de renommée mondiale.
Sortie en salles le 11 mars 2020.
Distribution > Jupiter Films

*Le Cœur du conflit

de Judith Cahen, Masayasu Eguchi
France, Japon – 2017 – 79’ – Inter Bay Films
En ouverture, sur fond de cheminées de centrale nucléaire, cette apostrophe : " Est-ce que vous semez demain si le monde vient à sa fin ? " Question pressante suivie d’une remarque d’Eisenstein soulignant que le conflit est le principe même du montage. Voilà d’emblée posée la matrice du film : le monde, son avenir dans un espace nucléarisé, d’une part, le cinéma en tant que représentation avec le montage comme mode opératoire, d’autre part. Et Judith et Masa, devenus alter ego de fiction des deux cinéastes, flanqués parfois de leurs doubles, de nous embarquer dans une cascade de questions enchâssées. Elle la Française, lui le Japonais, couple et cinéastes, nous mènent dans un va-et-vient entre Paris, Fukushima et Hiroshima.
Sortie en salles le 11 mars 2020.
Distribution > Badel Productions

*Le Capital au XXIe siècle

de Justin Pemberton, Thomas Piketty
France, Nouvelle Zélande – 2019 – 95’ – GFC Films et Upside
En mélangeant références à la pop culture et interventions d’experts parmi les plus influents de notre époque, le film est un voyage à travers l’histoire moderne de nos sociétés. Il met en perspective la richesse et le pouvoir d’un côté, et de l’autre le progrès social et les inégalités. Une réflexion nécessaire pour comprendre le monde d’aujourd’hui.
Sortie en salles le 18 mars 2020.
Distribution > Diaphana Distribution

*Be natural, l’histoire cachée d’Alice Guy-Blaché

de Pamela B. Green
États-Unis – 2018 – 103’ – Splendor Films
Première femme réalisatrice, productrice et directrice de studio de l’histoire du cinéma, Alice Guy est le sujet d’un documentaire mené tambour battant telle une enquête visant à faire (re)connaître la cinéaste et son œuvre de par le monde.
Sortie en salles le 18 mars 2020.
Distribution > Splendor Films

*J'irai décrocher la lune

de Laurent Boileau
France – 2019 – 92’ – L’Atelier Distribution
Quand on a la trentaine, être indépendant semble tout à fait normal. Mais quand on a un chromosome en plus, ce n'est pas une évidence ! Stéphanie, Robin, Elise, Gilles-Emmanuel, Eléonore et Mario rêvent d'une vie ordinaire. Avec humour et sensibilité, ils nous racontent leur volonté et leur capacité à s'insérer dans la société et le marché du travail. Ces témoignages sincères, sans filtre et sans complaisance interrogent notre rapport à la différence et nous amènent à porter un nouveau regard sur la trisomie 21.
Sortie en salles le 18 mars 2020.
Distribution > L’Atelier Distribution

*Les Equilibristes

de Perrine Michel
Brouillon d’un rêve
France – 2019 – 99’ - La chambre aux fresques
On ne vient pas ici pour guérir, mais pour vivre le plus pleinement possible ses derniers jours. Ici, c’est un service de soins palliatifs. Au quotidien, des soignants font corps et s’écoutent les uns les autres, pour être au plus près des patients. En parallèle des scènes montrant une médecine pleine d’humanisme, la voix de la cinéaste se fait entendre. Elle accompagne, elle aussi, sa mère à travers la maladie. Quatre danseurs mettent en lumière la chronique de cet accompagnement.
Sortie en salles le 18 mars 2020.
Distribution > Docks66

*Madame

de Stephane Riethauser
Suisse – 2019 – 93’ - Lambda Prod, RTS - Radio Télévision Suisse
Saga familiale basée sur des images d’archives privées qui s’étalent sur trois générations. Madame crée un dialogue entre Caroline, une grand-mère au caractère flamboyant, et son petit-fils cinéaste Stéphane, lors duquel les tabous de la sexualité et du genre sont remis en question dans un monde patriarcal à priori hostile à la différence.
Sortie en salles le 18 mars 2020.
Distribution > Outplay

*Le Fantôme de Laurent Terzieff

de Jacques Richard (II)
France – 2019 – 116’ - Le Lucernaire
Le Fantôme de Laurent Terzieff est un vaste portrait de l’acteur Laurent Terzieff dont le talent et le jeu si particulier ont séduit un public fidèle pendant plus de cinquante ans. Laurent Terzieff était plus qu’un bon comédien: après avoir été une véritable " star " au cinéma, par ses choix professionnels, il est devenu peu à peu, une véritable " conscience du théâtre ", tant il avait réfléchi à son art. Il reçoit six Molière et fut unanimement salué par ses pairs. Le Fantôme de Laurent Terzieff est un portrait audacieux, tant il explore en profondeur " les secrets d’une âme " et le parcours atypique du comédien.
Sortie en salles le 18 mars 2020.
Distribution > Les Films de Chaillot

*Monsieur Deligny, vagabond efficace

de Richard Copans
Brouillon d'un rêve
Suisse, France – 2018 – 100’ - Les Films d'ici, Les Films Hatari, Elefant Films
La vie de Fernand Deligny, éducateur célèbre, et son désir de cinéma croisent son accueil d’enfants autistes. De l’hôpital d’Armentières en 1940 au hameau de Graniers, Deligny invente des lieux de vie qui permettent aux enfants et adolescents d’échapper à l’enfermement. Il crée du collectif et du réseau ; il invente un atelier permanent de recherche sur ce qui fait l’humain au–delà du langage. On le connaît pour 2 films « Le Moindre Geste » et « Ce Gamin là ». Mais il n’a cessé pendant 40 ans d’articuler ses expériences de vie avec des essais cinématographiques. Truffaut sera un de ses compagnons de route.
Sortie en salles le 18 mars 2020.
Distribution > Shellac

*En Política

de Jean-Gabriel Tregoat, Penda Houzangbe
Etoile de la Scam
France – 2018 – 107’ - Petit à Petit Production
Emilio et une petite équipe de militants des mouvements sociaux déterminés à changer les choses décident de se présenter pour la première fois à un scrutin. Élus députés sous les couleurs de Podemos, ils se retrouvent plongés dans le monde politique auquel ils se sont toujours opposés. De leur campagne à leurs premiers mois au Parlement, nous suivons ces nouveaux politiques dans le quotidien de leur apprentissage, pris entre leurs idéaux et la réalité pratique de la politique institutionnelle.
Sortie en salles le 18 mars 2020.
Distribution > DHR distribution / A Vif Cinemas

*Adolescentes

de Sébastien Lifshitz
France – 2019 – 135’ - Agat Films & Cie , ARTE France Cinéma
Emma et Anaïs sont inséparables et pourtant, tout les oppose. Adolescentes suit leur parcours depuis leur 13 ans jusqu’à leur majorité, cinq ans de vie où se bousculent les transformations et les premières fois. A leur 18 ans, on se demande alors quelles femmes sont-elles devenues et où en est leur amitié. A travers cette chronique de la jeunesse, le film dresse aussi le portrait de la France de ces cinq dernières années.
Sortie en salles le 25 mars 2020.
Distribution > Ad vitam


Télécharger le communiqué