Communiqué 25 février 2004

Certains d’entre vous ont reçu de Cardo des communiqués dont l’objet est apparemment de tenter de déstabiliser le fonctionnement de la Scam.
La Scam travaille, vous le savez, anciennes et nouvelles générations confondues. Vous en avez été largement informés.
Elle s’est attelée, entre autres, à une réforme fondamentale, le vote par correspondance, visant à associer tous les auteurs aux décisions cruciales pour sa vie et la défense du droit des auteurs.
La Scam n’a cessé de se battre pour la création. Elle a renforcé sa politique culturelle et elle dénonce régulièrement, avec son actuel président, les dérives marchandes de la culture, de la télévision publique et privée, à l’origine des maux actuels.
Le nier c’est ne pas reconnaître la vérité.
(“Dites à mes amis que je suis mort ” de Nino Kirtadze, bourse Brouillon d’un rêve de la Scam a obtenu le FIPA D’OR en janvier à Biarritz).
Nous savons déjà qu’une large majorité d’auteurs est favorable à cette réforme du mode de vote qui fera d’eux des associés actifs et responsables pour faire avancer la Scam vers plus de démocratie, de transparence, d’impartialité et d’équité.
Ange Casta
Président

CETTE FOIS ENCORE, SEULS LES PRESENTS POURRONT VOTER LE 22 MARS SOYEZ NOMBREUX POUR OUVRIR UNE NOUVELLE PAGE
DE L’HISTOIRE DE LA SCAM
</p ></p ></p ></p ></p >