Un débat organisé par le festival Résistances qui s’inscrit dans une journée professionnelle « sur les écrans noirs de la production »

La télévision, sous la pression de l’audimat, renonce le plus souvent aux programmes de qualité, exigeants pour le téléspectateur.
Dans ce contexte, le documentaire est le premier touché.

Un débat qui abordera la logique des chaînes et les pistes pour s’y soustraire, en présence de :

Simone Vannier, déléguée générale de « Documentaire sur Grand Ecran ». Nino Kirtadzé et
Claire Simon, réalisatrices et Jean-Marie Drot, responsable de la politique culturelle de la Scam.

En collaboration avec REZO et l’APIAMP.