Seize films documentaires sortent sur les grands écrans en novembre. Parmi eux, Samouni Road de Stefano Savona (L’Œil d’or 2018) et Terra Franca de Leonor Teles (prix international de la Scam 2018). Et des Étoiles de la Scam, lauréates Brouillon d »un rêve : Les Yatzkan de Anna-Célia Kendall-Yatzkan et André Robillard en chemin de Henri-François Imbert. Allez nombreux voir ces films dès les premiers jours pour leur donner une chance de rester à l »affiche la semaine suivante !



*Samouni Road

de Stefano Savona

Brouillon d'un rêve
L’Œil d'Or – Prix du Meilleur documentaire – Cannes 2018


France – 2017 – 126’ – Picofilms, Alter Ego Production

Dans la périphérie rurale de la ville de Gaza, la famille Samouni s’apprête à célébrer un mariage. C’est la première fête depuis la dernière guerre. Amal, Fouad, leurs frères et leurs cousins ont perdu leurs parents, leurs maisons et leurs oliviers. Le quartier où ils habitent est en reconstruction. Ils replantent des arbres et labourent les champs, mais une tâche plus difficile encore incombe à ces jeunes survivants : reconstruire leur propre mémoire. Au fil de leurs souvenirs, Samouni Road
dresse un portrait de cette famille avant, pendant et après l’événement qui a changé leur vie à jamais.

Sortie en salles le 7 novembre 2018.


Distribution > Jour2fête

*Nous, tikopia

de Corto Fajal
France – 2017 – 100’ – Blue Hour Films, Arwestud films, Sami Kompania
Sur l’île de Tikopia, le jeune roi Ti Namo a la lourde tâche de maintenir les conditions de vie de son peuple et les transmettre aux générations à venir. Issus d’une civilisation vieille de 3 000 ans, lui et son peuple sont désormais confrontés à des enjeux qui perturbent la relation millénaire qu’ils entretiennent avec leur île. Pour relever ce défi, Ti Namo s’appuie sur l’héritage de ses ancêtres qui ont bâti un système dans lequel depuis toujours l’île est leur principal partenaire. Dans une ambiance sonore et musicale organique, le film renvoie comme un miroir, le reflet de notre monde et illustre les choix qui déterminent la survie ou non d’une civilisation. C’est finalement un peu de la grande histoire de l’humanité qui se raconte sur cette Terre miniature.
Voir la page officielle : http://www.tikopia-lefilm.com/

Sortie en salles le 7 novembre 2018.

Distribution > Arwestud Films

 


*Rumble: the indians who rocked the world

de Catherine Bainbridge, Alfonso Maiorana 
Canada – 2016 – 103’ – Rezolution Pictures
Rumble explore un chapitre profond, essentiel et jusqu'à présent méconnu de l'histoire de la musique américaine : son influence autochtone. À travers le portrait d'icônes de la musique telles que Charley Patton, Mildred Bailey, Link Wray, Buffy Sainte-Marie, Jimi Hendrix, Jesse Ed Davis, Robbie Robertson, Redbone, Randy Castillo ou encore Taboo, Rumble montre à quel point ces talentueux musiciens autochtones ont contribué à façonner les bandes-originales de nos vies. 
Voir la page officielle : 
https://www.rumblethemovie.com/home 

Sortie en salles le 7 novembre 2018. 


Distribution > DPAE Distribution 



*Les Yatzkan

de Anna-Célia Kendall-Yatzkan

Brouillon d'un rêve et Étoile de la Scam 2016


France – 2014 – 73’ – Idéale Audience , ARTE France

Que faire des dessins de ma mère, de son piano déglingué, de ses mille petits papiers ? L’aventure commence au fond d'un carton avec une notule sur les hauts faits d’un illustre grand-père inconnu. Me voilà lancée sur ses traces, sur la Toile, sur la neige, depuis le Yiddishland lituanien du XIXe siècle jusqu'à Paris. Les plaies de l’Histoire par le prisme de l’histoire familiale… Jusqu’à ce que je sache enfin que faire de l’encombrant piano.

Sortie en salles le 7 novembre 2018.
Distribution > Cinéma Saint-André des Arts


*Premières solitudes

de Claire Simon
France – 2018 – 100’ – Sophie Dulac productions, Carthage Films
À 16-18 ans, si on a de la chance, on est au lycée.
Ici on est à Ivry et on discute entre les cours, même parfois pendant les cours. 
Assis dans les couloirs, dehors sur un banc ou sur un parapet avec vue sur la ville, les jeunes gens dialoguent à deux ou à trois.
Ils découvrent leurs histoires respectives, celles dont ils héritent, racontent leur famille, leurs passions et aussi leur solitude. 
À cet âge-là, chacun voit le moment où il faudra quitter sa famille, quand elle existe… ou la fuir encore plus quand elle est toute cassée. 
Être seul, c’est bien et c’est mal. On cherche, on en discute.

Sortie en salles le 14 novembre 2018.

Distribution > Sophie Dulac Distribution


*8, avenue lénine

de Valérie Mitteaux, Anna Pitoun
France – 2018 – 100' – Caravane Films et Point du jour

8, avenue Lénine
est un documentaire de société sur Salcuta Filan et ses deux enfants, Denisa et Gabi. Une famille rom roumaine qui vit en banlieue parisienne depuis 15 ans. Alors que de nombreux responsables politiques ne cessent d’affirmer que les Roms ont “vocation à rentrer chez eux”, Salcuta fait la preuve que la France et l’Europe ont la capacité de les accueillir dignement et que lorsque c’est le cas, il n’y a plus de « question rom ». Car en tant qu’Européenne, Salcuta a choisi. Et chez elle, c’est ici, en France.
Voir la page officielle : http://www.8avenuelenine.com/

Sortie en salles le 14 novembre 2018.

Distribution > Point du jour / DHR / A vif cinémas


*Célébration

de Olivier Meyrou
France – 2018 – 73’ – Hold-up films
A l’abri des regards, Yves Saint Laurent dessine ses derniers croquis entourés par ceux qui l’ont toujours soutenu, couturières, assistants, modèles.
Il s’apprête à quitter un monde dont il est maintenant détaché. Dans les coulisses Pierre Bergé orchestre une succession de célébrations vouées à transformer l’icône en mythe. Le film d’Olivier Meyrou capte ces derniers instants et tresse le portrait inédit d’un monde finissant.

Sortie en salles le 14 novembre 2018.

Distribution > Norte Distribution


*Récréations

de Claire Simon
France – 2017 – 95’ – Sophie Dulac Distribution
« Il existe une sorte de pays, très petit, si petit qu'il ressemble un peu à une scène de théâtre. Il est habité deux ou trois fois par jour par son peuple. Les habitants sont petits de taille. S'ils vivent selon les lois, en tout cas, ils n'arrêtent pas de les remettre en cause, et de se battre violemment à ce propos. Ce pays s'appelle « La Cour », et son peuple « Les Enfants ». Lorsque « Les Enfants » vont dans « La Cour », ils découvrent, éprouvent la « force de sentiments ou la servitude humaine », on appelle cela “La Récréation ». (Claire Simon)
Voir la page officielle : http://www.clairesimon.fr/recreations.html

Sortie en salles le 14 novembre 2018.

Distribution > Sophie Dulac Distribution 


*Les Neiges de la soie – Aux origines du ski

de Mario Casella, Fulvio Mariani
Suisse – 2016 -55’ – Filigranowa
Pendant deux mille ans, des voyageurs tel Marco polo ont ouvert des passages entre les montagnes pour atteindre la Chine, formant ainsi l'antique Route de la Soie. En plein hiver, Mario Casella et Fulvio Mariani décident de partir à ski sur leurs traces. Après avoir traversé à ski la moitié de l'Asie, ils arrivent dans la province du Xinjiang, où ils décident de suivre le versant kirghize entre les hauts sommets du Tien Shan, les « Montagnes Célestes » seuls à ski dans l'immensité de ces paysages à couper le souffle. Au gré de rencontres humaines étonnantes ils poursuivent, toujours à ski, jusqu'au mystérieux massif de l'Altaï, à la frontière entre la Russie, la Mongolie et le Kazakhstan. Ce qu'ils vont découvrir alors justifiera tous les efforts de cette expédition glaciale aux confins du monde. Au-delà de l'exploit, Les Neiges de la Soie est une extraordinaire aventure humaine servie par une musique envoûtante et par des images inoubliables.

Sortie en salles les 14 novembre 2018.

Distribution > Filigranowa


*Pour l'amour de l'art

de Jean-Luc Piacentino
France – 2018 – 98’ – Les Films La Luciole
Quatre expériences artistiques différentes : le cheminement de femmes et d'hommes, jeunes et moins jeunes, qui s'engagent dans un projet d'art ; en musique, danse, photographie, théâtre. 
Les images parfois lyriques, parfois crues, à la recherche d'une sensibilité authentique, vont questionner la pratique artistique comme le partage d'un plaisir, une quête sensorielle et spirituelle, le dépassement de soi…

Sortie en salles le 14 novembre 2018.

Distribution > Cinéma Saint-André des Arts


*André Robillard en chemin

de Henri-Francois Imbert
France – 2015 – 92’ – Libre cours
Brouillon d'un rêve – Étoile de la Scam
En 1964, André Robillard s’est mis à fabriquer des fusils avec des matériaux de récupération, ramassés au hasard de ses promenades dans l’hôpital psychiatrique où il vivait près d'Orléans. Aujourd’hui, à 87 ans, André demeure toujours dans cet hôpital, où il est entré à l’âge de neuf ans il y a 78 ans. Entre temps, il est devenu un artiste internationalement reconnu du champ de l’Art Brut. Lors d’un voyage d’André à l’Hôpital de Saint-Alban, en Lozère, pour présenter une création théâtrale à laquelle il participe, tout se relie enfin : l'Art Brut, la psychiatrie, la Résistance. L'histoire d'André Robillard croise en effet celle de la Psychothérapie Institutionnelle, véritable révolution du regard sur la folie, opérée au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale.

Sortie en salles le 14 novembre 2018.

Distribution > Shellac


*Michel Vaillant, Le rêve du Mans

de Frédéric de Brabant
France – 2018 – 52’ – Puzzle eventainment

Michel Vaillant – Le rêve du Mans
raconte l’incarnation d’un rêve. Le rêve d’un enfant venu à moto derrière son père assister aux 24 Heures du Mans l’année de ses 13 ans. Créé par Jean Graton en 1957, Michel Vaillant a fait rêver plusieurs générations et fait découvrir le sport automobile à un large public. Les 24 Heures du Mans représentent l’épreuve la plus mythique du sport automobile. (Entre Michel Vaillant et Le Mans, le lien est indéfectible. Ces deux mythes se rencontrent en 2017 pour que fiction et réalité ne fassent plus qu’une. Comme dans la bande-dessinée, deux Vaillante sont alignées au départ de la 85ème édition des 24h du Mans, et vont défier les plus grandes écuries).

Sortie en salles le 21 novembre 2018.

Distribution > Doc en Stock


*Game Girls

de Alina Skrzeszewska
France, Allemagne, États-Unis – 2018 – 85’ – Films de force majeure

Game Girls
suit Teri et sa petite amie Tiahna dans le monde chaotique de Skid Row, quartier de Los Angeles connu pour être la “capitale des sans-abris des États-Unis.” Un dilemme attise les tensions entre les deux femmes : s’il semble que Tiahna accepte de faire partie de l’économie souterraine de Skid Row, Teri est animée par une puissante volonté d’en sortir. Avec d’autres femmes du quartier, elles participent chaque semaine à un atelier d’expression artistique, lieu de réflexion, de rêve et de guérison. Leur amour survivra-t-il à la violence de leur environnement, passé et présent ?

Sortie en salles le 21 novembre 2018.

Distribution > Vendredi distribution


*L'Enfance d'un maître

de Jeanne Mascolo de Filippis, Bruno Vienne
France – 2018 – 77’ – Mona Lisa production
Ce film documentaire raconte l’extraordinaire destin d’un jeune maître tibétain d’aujourd’hui Kalou Rinpoché. Né en 1990 à Darjeeling en Inde, il est ce qu’on appelle un Tulkou, la jeune réincarnation reconnue par le Dalaï-lama d‘un grand maître tibétain décédé en 1989, et dont il porte désormais le nom.
Filmé dès l’âge de ses 18 mois, voici le parcours inédit d’un futur maître spirituel, un témoignage des 25 premières années de sa vie, avec ses questions, ses doutes et son cheminement, entre tradition et modernité.

Sortie en salles le 21 novembre 2018.

Distribution > Gebeka Films


*Terra Franca

de Leonor Teles
Portugal – 2018 – 82’ – Uma Pedra no Sapato
Prix International de la Scam 2018
Sur les berges du Tage au Portugal, un homme vit entre la tranquillité du fleuve et les relations qui le rattachent à la terre. Filmé aux quatre saisons, Terra Franca fait le portrait de la vie du pêcheur portugais Albertino, entouré de sa femme Dalia et de ses filles, dont l’aînée s’apprête à se marier. La fin d’un cycle de vie, à hauteur de barque et de regard.

Sortie en salles le 21 novembre 2018.

Distribution > Docks 66


*Degas : une passion pour la perfection

de David Bickerstaff
Royaume-Uni – 2018 – 85’ –  Seventh Art Productions
Le film raconte l’histoire fascinante de la quête de perfection de Degas à travers l’expérimentation de nouvelles techniques et les leçons apprises en étudiant les grands maîtres. Parfois agacé par ses propres faiblesses, Degas était miné par sa morale obsessive et sa vue qui déclinait, mais sa détermination à saisir la vie de tous les jours était évidente dans chacun de ses gestes. Éternel insatisfait, Degas préférait garder nombre de ses dessins et sculptures pour lui de son vivant, mais en les examinant aujourd’hui, on découvre des travaux d’un détail et d’une expressivité sans pareils dans l’époque moderne. Grâce aux écrits d’amis et de commentateurs, et à la lecture des lettres de Degas lui-même, le film révèle la réalité subtile derrière l’un des artistes français les plus influents de la fin du XIXe siècle, et explore la complexité de l’esprit créatif de Degas.

Sortie en salles le 28 novembre 2018.

Distibution > Seventh Art Productions