Dans ses clichés, la beauté se cogne au réel. A travers des documents rares sur les peuples et la guerre, sur l’intime et l’universel, l’exposition met en lumière le témoignage unique laissé par Olivier Voisin. Avec le soutien de France 24 et de la Scam, exposition jusqu’au 14 juillet.

Le photographe Olivier Voisin est décédé le 24 février 2013 à Antakya, en Turquie.
Deux jours plus tôt, il a été touché par un éclat d’obus à Idlib, en Syrie. Humaniste révolté au parcours atypique, il fut entraîneur de rugby, séminariste, ingénieur et photojournaliste.
Olivier Voisin reprend la photo à trente-six ans pour se rapprocher de ce qu’il jugeait essentiel. Il a accepté de risquer sa vie pour témoigner et interroger la condition humaine.
Formé spontanément, un collectif d’amis proches d’Olivier Voisin a souhaité lui rendre hommage à travers une exposition rétrospective de son œuvre à la Scam, inaugurée le lundi 8 avril, à partir de 19 heures.

Le parcours de l’exposition s’ouvre sur une salle consacrée à son travail réalisé en Syrie depuis août 2012, jusqu’aux dernières minutes avant qu’il ne soit mortellement blessé, le 21 février dernier.
Une seconde séquence s’organise autour de photographies issues de ses reportages en Libye, en Somalie, en Haïti ou au Brésil.

En écho aux images, des extraits des écrits d’Olivier Voisin, dans lesquels il s’interroge sur son métier, sur « ce qui pousse une personne à aller voir la guerre et la rapporter», et sur le sens qu’il donnait à « la rencontre de l’autre, chez lui, dans son contexte de ruptures multiples ».

Son regard est posé avec justesse et humilité sur des hommes et des lieux, sur la profondeur de « l’infini humain ». « Parfois, c’est très moche. Parfois c’est très beau », écrivait-il. Dans ses clichés, la beauté se cogne au réel. A travers ces documents rares sur les peuples et la guerre, sur l’intime et l’universel, l’exposition met en lumière le témoignage unique laissé par Olivier Voisin.

Un film projeté le soir du vernissage a été réalisé par  à partir des dernières photos retrouvées dans son appareil. A travers une mise en séquence brute des clichés qu’il a pris les 20 et 21 février, juste avant d’être blessé, la vidéo témoigne des conditions extrêmes de son travail de photographe.

Olivier Voisin – Témoigner, mourir from Playprod on Vimeo.

Exposition du 8 avril au 14 juillet 2013 à la Scam
du lundi au vendredi,
5, avenue Vélasquez 75008 Paris.

Contact presse
Alexis Monchovet – 06 25 33 43 54 – amonchovet@playprod.fr
Daniel Bastard – 06 87 72 61 12 – dnl.btd@gmail.com

Contact Scam
Carine Bled-Auclair – carine.bled-auclair@scam.fr