La Scam propose une programmation unique et éclectique en partenariat avec Télérama, Radio Nova Le Grand Mix et Le Forum des images. Des films puissants, étonnants, curieux et sensibles à voir sur grand écran !

Entrée libre. Pour éviter les files d’attentes, nous vous conseillons fortement de réserver votre PASS FESTIVAL DES ÉTOILES (gratuit – valable pour toutes les séances du festival, dans la limite des places disponibles) soit au Forum des images ou sur http://forumdesimages.fr/achat-en-ligne/149721

14h – Salle 300
AFGHANISTAN 1979, LA GUERRE QUI A CHANGÉ LE MONDE DE GULYA MIRZOEVA

France doc. 2014 coul. 58min (vidéo)
1979, les troupes soviétiques entrent en Afghanistan. 35 ans après, il ne se passe pas une journée sans que les séquelles de ce conflit ne ressurgissent dans l’actualité. Ce film raconte comment a été décidée et menée cette intervention militaire qui a bouleversé les équilibres géopolitiques.

14h – Salle 100
LA MORT DU DIEU SERPENT DE DAMIEN FROIDEVAUX

France doc. vf & vostf 2014 coul. 1h31 (cin. num.)
Suite à une bagarre, Koumba, 20 ans, est expulsée au Sénégal. En France depuis l’âge de 2 ans, elle avait négligé de demander sa naturalisation à sa majorité. Elle se retrouve en 48h dans un village dans la brousse, loin de sa famille et de Paris. Récit de cinq ans d’exil : du fait divers à l’épopée tragique.
14H15 – Salles 30 + 50
BEUVE-MÉRY / DE GAULLE : LE MONDE CONTRE LE PRÉSIDENT DE JOSEPH BEAUREGARD & LAURENT GREILSAMER

France doc. 2013 n&b et coul. 53min (vidéo)
1944 – 1969, le fondateur de la Ve République et le fondateur du Monde : un duel sans concession qui marquera l’histoire. Charles de Gaulle, libère et gouverne la France, Hubert Beuve-Méry se fait chevalier incorruptible de l’indépendance de la
presse et devient le critique permanent du général.
14H30 – Salle 500
CHANTE TON BAC D’ABORD DE DAVID ANDRÉ

France doc. 2013 coul. 1h22 (cin. num.)
Documentaire social, film musical, Chante ton bac d’abord raconte l’histoire tumultueuse et poétique d’une « bande » de copains de 17 ans. Imaginées par les adolescents, mises en musique, en paroles et en images par l’équipe du film, les chansons font basculer dans la magie, dans l’humour et dans le rêve…
15H30 – Salles 30 + 50
GADJO – UN PRINCE CHEZ LES MANOUCHES DE FLORA DESPRATS

France doc. vf & vostf 2014 coul. 53min (vidéo)
Issu de l’aristocratie, soutenant l’UMP mais parlant le manouche, Louis de Gouyon Matignon est un oxymore. À 21 ans, étudiant en droit, il rêve de promouvoir la culture des gens du voyage et d’évangéliser le monde. Il navigue des fêtes foraines au Sénat, des campements à son bel appartement parisien…

16H – Salle 300
TABLE RONDE « LA RELATION FILMEUR / FILMÉ DANS LE DOCUMENTAIRE »
avec Cécile Allégra, David André, Delphine Deloget et Damien Froidevaux.
Modérateur : Marc Belpois
DURÉE : 1H30
Comment le réalisateur choisit-il les « personnages » de son documentaire ? Quelles relations se tissent avec les personnes filmées ? Quelle place leur accorde-t-il tout au long du processus de création : celle de simples sujets ou celle d’acteurs à part entière du film ? Trois cas de figure : La Mort du dieu serpent, Chante ton bac d’abord, Voyage en barbarie.
En collaboration avec Télérama.

16H15 – Salle 100
VIVANT ! DE VINCENT BOUJON

France doc. 2014 coul. 1h19 (vidéo)
Cinq garçons, tous séropositifs, se retrouvent pour un stage de saut en parachute. Alors qu’ils s’apprêtent à sauter, ils en viennent à parler de cette peur que la maladie se déclare. Ils échangent sur leurs choix, leur vie sentimentale… et cette angoisse d’être seuls pour affronter le virus.

16H30 – Salle 500
HAPPINESS DE THOMAS BALMÈS

France doc. vostf 2013 coul. 1h17 (cin. num.)
Peyangki est un petit moine bouddhiste de 8 ans, solitaire et rêveur. Il vit avec sa mère dans un village isolé du Bouthan, à 4000 mètres d’altitude. La route arrive bientôt. Et avec elle l’électricité et la télévision. Peyangki accompagne son oncle jusqu’à la capitale pour acheter un poste.
16H45 – Salles 30 + 50
ENCLAVE D’AUDE LÉA RAPIN & ADRIEN SELBERT

France doc. vostf 2013 coul. 52min (vidéo)
Gojbulja, petit village serbe enclavé au Kosovo, territoire à majorité albanaise. Ici, la peur se transmet de génération en génération. Le film montre les ravages du nationalisme serbe et dresse le portrait d’une situation explosive où des gens se
haïssent et sont pris à leur propre piège.

17H45 – Salle 300
RWANDA, LA SURFACE DE RÉPARATION DE FRANÇOIS-XAVIER DESTORS & MARIE THOMAS-PENETTE

France doc. vf & vostf 2014 coul. 1h26 (cin. num.)
Vingt ans après le génocide, Eugène Murangwa, l’ancien gardien de but de l’équipe nationale, revient dans son pays natal. Il entreprend un voyage pour se confronter à l’histoire du football, un sport étroitement lié au passé colonial puis à la
tragédie de 1994. À l’image du Rwanda, il cherche réparation en traversant le passé pour repenser l’avenir.
18H15 – Salles 30 + 50
ANAÏS S’EN VA-T-EN GUERRE DE MARION GERVAIS

France doc. 2014 coul. 47min (vidéo)
Anaïs a 24 ans. Un champ en Bretagne. Rien ne l’arrête. Ni l’administration, ni les professeurs misogynes, ni le tracteur en panne, ni les caprices du temps, ni demain ne lui font peur. Elle est portée par son rêve de toujours, celui de devenir
agricultrice et de cultiver des plantes aromatiques.

18H30 – Salle 100
KARAOKÉ DOMESTIQUE D’INÈS RABADÁN

Belgique doc. 2013 coul. 35min (cin. num.)
Dans toutes les maisons, quelqu’un doit ranger, lessiver, nettoyer. Mais qui ? Ce film est une performance et une expérience : trois « couples » de femmes, dont l’une s’occupe du travail ménager de l’autre, sont interviewés par la réalisatrice au sujet de l’organisation et de la hiérarchie complexe qui règnent dans une maison.

19H30
SOIRÉE DE CLÔTURE DU FESTIVAL DES ÉTOILES 2015

Remise du premier Prix du public du Festival des Étoiles et projection avant-première surprise du film documentaire
La SOCIOLOGUE ET L’OURSON

d’Etienne Chaillou & Mathias Théry
Quark Productions – 2015 / 77′
De septembre 2012 à mai 2013, la France s’enflamme autour du projet de loi ouvrant le mariage aux couples homosexuels. Pendant ces neuf mois de gestation législative, la sociologue de la famille Irène Théry raconte par téléphone à son fils les enjeux du débat. De ces enregistrements naît un cinéma d’ours en peluche, de jouets, de bouts de carton. Portrait intime et feuilleton national, ce film nous fait redécouvrir ce que nous pensions tous connaître parfaitement : la famille.