Dans le cadre du festival Le Livre à Metz, la Nuit de la radio s’installe au Musée de la Cour d’Or pour une immersion sonore avec les sans-sommeil. À la tombée de la nuit, venez (re)découvrir des pépites mythiques de l’histoire de la radio, dénichées dans les archives de l’INA. Une expérience unique d’écoute collective construite sur le thème Le jour tombe, la nuit se lève, préparée et présentée par Karine Le Bail.



La nuit fait un pas. Les choses de l’ombre vont vivre. Victor Hugo

« Il n’y a plus de nuit », s’alarment les astronomes : la voûte céleste, vaincue par la clarté artificielle des villes, se dérobe toujours plus à nos yeux. « Il n’y a plus de nuit », disent les sans-sommeil, comme les appelait affectueusement Macha Béranger: la radio qui s’invitait dans les demeures, au creux de la nuit, a déserté les ondes.

D’une nuit, l’autre, entre effacement et disparition, voici peut-être remise en jeu une certaine manière de voir le monde – celle où le jour, perdant l’avantage, laisse la nuit renverser l’ordre des choses et ouvrir un espace pour l’indistinct, l’indéterminé, le possible.
Longtemps, je me suis promenée dans les archives sonores pour écouter le jour tomber, et la nuit se lever. Ici, Duras est intervieweuse de rêves, Cendrars, compositeur nocturne d’une symphonie des bruits du monde, et Bachelard, spécialiste en « valeurs inconscientes ».
On y rencontre un ciel étoilé, une vierge de minuit, un chanteur insomniaque, une médium, ses fantômes, et bientôt la « lumière tremblée de l’aube ».
Là, s’entr’ouvrent des alcôves radiophoniques où des voix se parlent et se répondent à travers de longs silences – on a moins peur du silence, la nuit.

Karine Le Bail
Historienne, autrice radio

Immersion sonore à 20h30
Durée de l’écoute: 1h14

Des casques vous seront prêtés
en échange d’une pièce d’identité (obligatoire)

Entrée libredans la limite des places disponibles

 


La Nuit de la Radio 2018 arrive au Livre à Metz après s’être promenée à Paris, à Marseille (dans le cadre du FIDMarseille), à Autun (dans le cadre des Rendez-vous de Juillet), à Lussas (aux Etats généraux du documentaire) et au Panthéon (dans le cadre de Paris en toutes lettres) et à Brest  (dans le cadre de Longueur d'ondes).
Une expérience d’écoute collective casque sur les oreilles.
Un événement Scam en partenariat avec l’Ina et Radio France
Avec le concours de Annie Lauzzana, documentaliste INA ; Frédéric Fiard, monteur/mixeur ; Benoît Delbecq, musique du générique.