le point de vue de la Scam suite aux déclarations de Nicolas Sarkozy

La Scam a pris acte du désir du Ministère de l’Economie et des Finances de modifier les conditions de la participation de la redevance de télévision en la rattachant à la taxe d’habitation.
On peut comprendre que les conditions actuelles de cette perception, très coûteuses, justifient une volonté de recouvrement et d’allégement.
Ceci ne préjuge pas des conséquences que cela entraînera dans le fonctionnement général de l’Administration.
La Scam s’interroge sur la distribution des économies qui seront ainsi réalisées : permettront-elles, si peu que ce soit, d’améliorer les moyens financiers des chaînes publiques de télévision et donc de favoriser la création dont les problèmes récents posés par les intermittents du spectacle ont confirmé l’état de misère ?
Si la capacité financière ainsi récupérée devait revenir au budget général, cela signifierait, qu’une fois de plus, la volonté de redonner un jour à la télévision publique des moyens décents n’existe pas.