En route pour le festival international d’Arts hybrides et numériques. Retrouvons-nous à Clermont-Ferrand pour la 10e édition de La Scam Invite avec une rencontre autour de l’Hybridation et pour la remise du Prix Scam de L’Œuvre expérimentale 2024.

Rencontre La Scam Invite #10 : Hybridation, l’état des matières
Vendredi 15 mars à 16h15, salle Georges Conchon

Rencontre avec Yosra Mojtahedi et Emmanuelle Defive

Et si le salut de la vie sur terre résidait dans l’hybridation ! Pas seulement un métissage inter espèce mais bien un assemblage entre le vivant, l’animal et/ou le végétal, voire le minéral qui nous conduirait vers un monde moins anthropocentré. En effet à l’heure de l’intelligence artificielle et des avancées scientifiques il semble que nombre d’associations jusqu’ici inenvisageables constituent désormais une perspective. Par son étymologie (en latin hybrida signifie « sang mêlé »), le terme « hybridation » évoque un croisement qui ne suit pas les lois naturelles : c’est le fait d’assembler plusieurs espèces, matériaux, techniques voire pensées, pour provoquer la naissance d’un objet singulier et complexe réunissant des caractères spécifiques, des entités initiales. En géologie l’hybridation c’est le mélange entre deux magmas qui est synonyme d’assimilation.

Projection samedi 16 mars à 17h15 des œuvres de nos cinq finalistes en salle Boris Vian, Maison de la Culture

Les cinq films en compétition ont été sélectionnés dans trois festivals dont la Scam est partenaire : VIDEOFORMES, Un festival c’est trop court ! (compétition Expérience), le Festival international du court-métrage de Clermont-Ferrand (compétition Labo et compétition Nationale).

Remise du Prix de L’Œuvre expérimentale 2024
Dimanche 17 mars à 19h00, salle Boris Vian, Maison de la Culture

Le jury est composé de Jean-Marc Chapoulie (artiste, réalisateur, enseignant et membre de la commission des Écritures et formes émergentes de la Scam), Clothilde Chamussy (vidéaste, autrice, membre de la commission des Écritures et formes émergentes de la Scam), Gala Hernández López (chercheur, réalisatrice, lauréate 2023 pour La mécanique des fluides), Yosra Mojtahedi (artiste, invitée à La Scam Invite #10) et Vincent Ciciliato (artiste, enseignant, membre du comité de sélection de la compétition vidéo internationale de VIDEOFORMES)

En compétition

512 x 512
d’Arthur Chopin

21’06 – 2023 – France – La Fémis (sélection Compétition LABO Festival du court métrage de Clermont-Ferrand)

Un internaute pénètre l’espace mental d’une intelligence artificielle à la recherche de Francine Descartes, la fille de René Descartes. Cette intelligence produit une quantité infinie d’images à partir d’une suite de mots commandés par l’Homme, jusqu’à fonctionner par elle-même, sans intervention humaine. Un monde alternatif et décharné, qui renferme toute la mémoire du monde, devient possible.

Saintonge giratoire
de Quentin Papapietro

13’49 – 2023 – France – Hippocampe Productions (sélection Expérience d’Un festival c’est trop court ! Nice)

La Saintonge c’est l’ancien nom de la Charente Maritime. Sur ce territoire, le rond-point, aménagement routier bien français, a connu un essor remarquable. Au fil de la voix d’un narrateur facétieux ; le film se promène, d’un giratoire l’autre, de gilets jaunes en coquilles d’huîtres…

Celui qui voulait croire au bison
de Malo Lacroix

25’07 – 2023 – France – Sinople (sélection Vidéoformes)

Celui qui voulait croire au Bison est un projet poétique au long cours qui met en scène une audacieuse échappée aux confins de l’Europe de l’Est. À l’aide d’un totem en forme de Bison prétendument doté d’un pouvoir surnaturel, celui de renverser les tyrans et les dictatures, Maxime Aumon explore l’articulation entre le mensonge et la vérité, la fable et l’information.

4 cm par heure
de Pétronille Malet

18’15 – 2023 – France – Autoproduction – Université Paul Valéry – Montpellier III (sélection de La Scam)

Alors que mon cerveau est à deux doigts du court-circuit, je continue de scroller mes écrans jusqu’à découvrir l’existence d’une créature qui m’hypnotise, le blob. Au-delà de sa beauté et de sa fluidité, le blob incarne une simplicité d’être au monde que je lui envie. Je décide alors d’adopter Blobby, avec qui je noue une relation profonde, affective et thérapeutique. Alors que Blobby étire ses longs bras gluants avec grâce et sérénité, je suffoque, je surchauffe, je déborde. Blobby m’apaise.

Rien de spécial
de Efrat Berger

14’55 – 2023 – France – Ikki Films, Efrat Berger (sélection Compétition Nationale Festival du court-métrage de Clermont-Ferrand)

Entre quatre murs, deux femmes attendent. L’une que la mort vienne la chercher. L’autre que sa vie commence enfin. Basé sur une conversation enregistrée, le film simule leur tentative d’échapper à ce qu’elles ne peuvent s’empêcher de vivre, alors qu’elles réalisent qu’un rien peut être parfois spécial.