La Nuit de la radio revient pour une nouvelle édition, construite cette année sur le thème « Le Panoptique Spatial » ! Ce programme sonore a été réalisé par Amandine Casadamont. Depuis 2001, la Nuit de la radio propose de (re)découvrir des extraits mythiques de l’histoire de la radio, issus des collections de l’INA !

Le Panoptique Spatial

Durée du programme : 1h20 environ

Depuis la deuxième moitié du XXe siècle, l’espace a cessé d’être du domaine de l’imaginaire. Le vieux rêve de l’homme s’est enfin réalisé.
Peu à peu, un tournant s’y est opéré, et l’homme a étendu son territoire jusqu’aux astres. Les premières missions spatiales se voulaient d’avantage scientifiques que militaires, du moins en apparence.
La conquête de l’espace née en pleine guerre froide laissait déjà présager que les velléités de l’homme allaient s’y étendre et que tout comme sur la terre, l’homme y planterait ses drapeaux.
De là, il pourrait tout voir, tout contrôler, construire des maisons, des entreprises, des prisons, des laboratoires, se débarrasser de la pesanteur, grignoter ses ressources, y laisser ses déchets et y mener les prochaines guerres.
De par cette prise-conquête de l’espace, les notions d’impossible et d’infini se sont encore déplacées, pour le meilleur, et pour le pire…
Amandine Casadamont

À découvrir : 3 capsules sonores extraites du programme

Capsule #1 – Physiologie idéale

Crédits du programme de la Nuit de la radio 2022 :
Amandine Casadamont : autrice/réalisatrice sonore, artiste/curatrice
Avec le concours de Valérie Canton-Pont, documentaliste INA
Remerciements : Kaye Mortley, Wave Audio
Visuel & design : Cheval Vert

Calendrier des écoutes collectives :

  • Paris : jeudi 16 juin 2022 à la Scam –> Inscription ici
  • Lussas : vendredi 26 août 2022 à Saint-Laurent-sous-Coiron, dans le cadre des États généraux du film documentaire de Lussas
  • Suisse : du vendredi 26 août au dimanche 28 août au Château du Musée d’Yverdon dans le cadre du festival Numerik Games
  • Paris : novembre 2022 dans le cadre du Festival Paris en Toutes Lettres proposé par la Maison de la Poésie
  • Brest : février 2023 dans le cadre de Longueur d’ondes – Festival de la radio et de l’écoute

Biographie

Née à Paris en 1980.

La pratique d’Amandine Casadamont est au croisement de la pièce radiophonique, de la performance et de l’installation sonore. Elle est autrice et réalisatrice de nombreuses créations radiophoniques où le fantastique prend une place importante dans un espace concret documenté. Ainsi la fiction touche-t-elle à appréhender le réel.
Partant souvent de constats et problématiques socio/politiques, la majorité de ses pièces questionnent les manières de faire de nos sociétés.
Amandine Casadamont aime à quitter ses zones de confort pour capter l’invisible, et évoquer des sujets sensibles comme lors de ses voyages en zone interdite à Fukushima ou dans le désert mexicain en zone de narco trafic. De ces voyages nous pouvons retenir en particulier Retour possible, Césium 137 et Zone de Silence, les deux dernières ont été produites par France Culture.

Elle collabore avec plusieurs radios européennes comme France Culture, Deutschlandfunk Kultur, Radio Romania et la SRF.

Elle a été distinguée par différents prix internationaux comme le Prix du documentaire sonore de la Biennale Internationale de Radio de Mexico (2012), le Prix Phonurgia d’art sonore radiophonique (2015) , le New York Festival « sound art category » (2016), et pour la France, le Prix Scam (2020) de « la meilleure œuvre sonore »…

Depuis 2019, elle est curatrice de l’espace sonore et performatif du Musée Transitoire, projet d’art contemporain franco-suisse, multidisciplinaire et itinérant, lequel investit des lieux en transition de vie.

Membre de la Commission du répertoire sonore de la Scam, Amandine Casadamont a conçu le programme de la Nuit de la radio 2022 – Le panoptique spatial.

La Nuit de la radio

Depuis 2001, les auteurs de la commission des œuvres sonores de la Scam proposent, avec la Nuit de la radio, une expérience unique d’écoute collective, organisée conjointement avec l’INA et Radio France.

Un programme, réalisé à partir d’archives sonores sur un thème renouvelé chaque année, se découvre casque sur les oreilles, sous les étoiles de l’été. Divulguée à Paris pour sa première écoute, la Nuit de la radio s’inscrit également dans la programmation des prestigieux festivals de l’été que sont le FID à Marseille et les Etats généraux du film documentaire, à Lussas.
Le choix des thématiques permet de puiser librement dans l’histoire de la radio et d’inventer un récit singulier libéré des formats et des contraintes chronologiques.

Depuis sa création, la Nuit de la radio a notamment abordé les rivages de l’Ailleurs (2009), L’Esprit des lieux (2014), la censure (Les Oreilles ont des murs, 2010), l’Afrique (2003), les Plaisirs (2013), les Voix des ondes (2005), le Noir (2008), les lendemains qui chantent (Ça ira mieux demain !, 2012), les Ondes de choc (2015), L’adieu aux larmes (2016), Liberté(s) (2017), Le jour tombe, la nuit se lève (2018), Refaire le monde (2019), Avoir 20 ans (2020-2021)…

Nuit de la radio 2021
conception graphique : Grabuge

2020-2021

L'esprit des mieux - Nuit de la radio 2014
conception graphique Catherine Zask - 2014

2014

Ô Plaisirs - Nuit de la radio 2013
conception graphique : Gersende Hurpy - 2013

2013

Nuit de la radio 2012
conception graphique Gersende Hurpy

2012

Nuit de la radio 2011
Conception graphique Gersende Hurpy

2011

Nuit de la radio 2009
conception graphique Catherine Zask

2009