Venez encourager les finalistes en compétition pour le Prix Scam de L’Œuvre institutionnelle 2024 ! Dix films, dix pépites sélectionnées par le jury. Le Prix sera décerné à l’issue de la soirée.

Cette année le jury est composé de Aymeric Colletta (réalisateur, membre de la commission audiovisuelle de la Scam), Pénélope de Bozzi (réalisatrice), Brigitte Hansen (traductrice, membre de la Scam), Yoni Nahum (lauréat du Prix en 2023 pour Tendre mémoire), Caroline Swysen (réalisatrice, membre de la commission audiovisuelle de la Scam).

Les finalistes

Bac Luna mon amour

de Julien Donada

13’29 – 2023 – Petit à petit Production – pour l’Ensap de Lille

(extrait projeté : 5’14)

Imaginons une petite comédie sur un brise soleil en aluminium conçu dans les années 60 pour les façades d’immeubles.

Au cœur du patrimoine

de Nina Degraeve

48’14 – 2023 – IOTA Production – pour l’I.R.P.A

(extrait projeté : 5’06)

Au cœur de l’Institut Royal du Patrimoine Artistique de Belgique (IRPA), une équipe passionnée travaille à la sauvegarde du patrimoine belge. A travers la conservation et la restauration de peintures et sculptures altérées, d’objets fragilisés et d’édifices religieux ravagés par les inondations récentes, une temporalité rare et précieuse se révèle.

Premières pierres
de Cédric Michel

22’50 – 2023 – Boutabout – pour le CReAAH-CNRS

(extrait projeté : 4’58)

Le film Premières pierres de Cédric Michel revient sur l’histoire du CReAAH, le laboratoire de recherche archéologique de Rennes à travers ses archives photographiques et filmiques qui permettent de remonter aux origines même de la recherche archéologique.

Énergies : transition ou addition ?

de Marie-Jo Long, Jeanne Brundu et Éric Bernaud

8’47 – 2023 – Cinemagraphic – pour Universcience

(extrait projeté : 4’42)

À partir de la révolution industrielle, la consommation et la demande d’énergie sont en constante augmentation dans tous les domaines : métallurgie, textile, transports, alimentation… Rapidement, les énergies fondées sur la force musculaire, le bois et l’hydraulique ne suffisent plus. Il faut alors se tourner vers l’énergie issue du charbon. Ce qui nous est présenté comme une suite de découvertes et de transitions au fil du temps est en réalité une accumulation. L’histoire nous montre que toutes ces énergies ne se sont pas substituées les unes aux autres, à l’image du bois qui n’a pas été abandonné au profit du charbon, ni du charbon au profit du pétrole. La « transition énergétique » serait donc une image erronée occultant les relations symbiotiques entre les sources d’énergies.

Cybersurveillance, un impact planétaire

de Arnaud Constant et Nicolas Thomas

53’40 – 2023 – Nerd Entertainment System – pour Amnesty International France

(extrait projeté : 5’55)

Les technologies de cybersurveillance sont de plus en plus discrètes, invasives, dangereuses pour nos droits. Des États les utilisent pour cibler des militants, des journalistes et d’autres membres de la société civile. Derrière ces attaques numériques, il y a des vies humaines. Le documentaire d’Amnesty International donne la parole aux victimes de logiciels espions, aux experts ainsi qu’aux journalistes qui ont révélé le plus gros scandale d’espionnage depuis l’affaire Snowden. Enquête sur le secteur opaque de la cybersurveillance.

Sortir de la pénombre
de Bruno Raymond-Damasio

44’49 – 2023 – La Mandarine – pour la Direction de l’administration pénitentiaire, Ministère de la Justice

(extrait projeté 6’26)

L’hospitalité c’est l’affaire de tous. La population carcérale vieillit comme le reste de la population. Que deviennent ces détenus âgés, malades, handicapés qui ne sont plus adaptés à la vie en prison ? Meurent-ils dans leur cellule ? L’accueil de ce public particulier dans les EHPAD est un sujet peu abordé jusqu’ici. L’objectif de ce film est de déconstruire les idées reçues sur l’accueil de ce public particulier, sur leur dangerosité, la possibilité de récidive…

Quand je serai grand 
de Claire Billet et Olivier Jobard

12’31 – 2023 – Agence MYOP & ICF – pour le Département de l’Aide Humanitaire de l’Union Européenne

(extrait projeté : 4’25)

Trois adolescents ukrainiens se battent pour continuer leurs études dans une ville, Irpin, détruite par l’invasion russe. Le film fait partie d’une campagne de l’Union Européenne pour sensibiliser la jeunesse européenne à un droit fondamental, l’éducation.

Screenshot

Et combien d’autres comme nous ?
de Jeanne Delafosse et Clary Demangeon

15’55 – 2023 – Dana Films – pour la Mairie de Noisy-le-Sec

(extrait projeté : 5’38)

Et combien d’autres comme nous ? est un film choral qui pose la question de l’accueil de la parole des femmes victimes de violences.

Les passeurs
de Jacques Deschamps et Alexandra Sollogoub

77′ – 2023 – TS Productions – pour l’Association des Scènes Nationales

(extrait projeté : 6’55)

Une tournée en France. La danseuse qui va de ville en ville, raconte à son ami blessé, étranger lui aussi, ses impressions sur ce pays où la culture semble si importante. Ils s’étonnent, s’amusent, observent ces lieux qui accueillent des spectacles, de la danse, du cinéma, des expositions. Un voyage au contact des publics les plus variés, où l’on découvre Les Scènes Nationales qui ont commandité ce film pour mieux se faire connaître.

À corps et à cris, une histoire du handicap en France

de Laetitia Møller

30’00– 2023 – INA – pour l’APF France Handicap

(extrait projeté : 5’00)

Produite par l’INA à l’occasion des 90 ans de l’association APF-France Handicap, À corps et à cris, une histoire du handicap en France est une série documentaire de 3×10’ de la réalisatrice Laetitia Møller, éclairée par la voix d’Arthur H et l’expertise de trois penseurs. Cette toute première rétrospective de la prise en charge du handicap moteur en France raconte une aventure collective, guidée par une devise chevillée au corps : « Risquer l’impossible ».