Léo Parmentier se forme à Bruxelles en montage image à l’INSAS en 2015. Il travaille en tant que monteur sur des films de fiction, avant de se tourner vers le documentaire.

Le réalisateur tchétchène Reka Valerik vit en Europe. Pour des raisons de sécurité nous ne pouvons renseigner ni sa biographie, ni sa filmographie.

Mélanie Schaan est attachée de production avant d’apprendre le métier sur les tournages. Réalisatrice, scripte et conseillère musicale pour le spectacle vivant, elle s’aventure aussi dans le documentaire sonore.

Peintre et cinéaste, Mitra Farahani est née en Iran et travaille à Téhéran et à Paris. Après des études d’art à l’université Azad de Téhéran, elle intègre l’École des Arts Décoratifs de Paris et réalise un premier film en 2001, Juste une femme, documentaire sur une transsexuelle prostituée à Téhéran (Prix spécial du jury au Festival de Berlin 2002). Puis vient Tabous, en 2004, documentaire poétique sur l’amour et la sexualité en Iran, d’après un poème libertin de Iraj Mirza au 19ème siècle, Zohre et Manouchehr. En 2006, elle réalise également Behjat Sadr : le temps suspendu.

Pierre Creisson a parcouru le monde avec sa caméra, couvert les principaux conflits pendant 20 ans – Kosovo, Irak, Libye, Darfour – et travaillé pour les plus grands magazines d »information ainsi que pour la case documentaire de France 5. Son travail a été primé notamment par le Grand Prix Patrick Bourrat (2007). Producteur, il a aussi été l »un des fondateurs de l »agence Camicas et de La Bonne Prod. Il est mort, en tournage au Kenya, en 2016.

Architecte de formation, Morena Campani poursuit une recherche sur l’espace et son harmonie. Installée à Paris en 2003, elle abandonne l’architecture pour développer la question de la mémoire. Consultante à la Cinémathèque pour le cinéma d’Avant-garde, elle organise la programmation La Cité des yeux et produit le film-testament de Marcel Hanoun. Son regard s »ouvre au cinéma, à l »écriture et à la réalisation. Cielitude (2010) est son premier film, autoproduit.

France-République tchèque vostf 2015 coul 52 min
Première diffusion* : France 3 Paris Ile de France Centre, 10 octobre 2015
Production : Les Films du tambour de soie – Axman production – Ancora Film – France Télévisions – Česká televize

Projection suivie d’une rencontre avec Lorenz Findeisen


Le logement préfabriqué, victime de son succès en France, est très vite exporté en Europe de l’Est. Là, c’est le triomphe de la ville socialiste. Mais ces logements se ressemblent tous et les cités deviennent des clones de Paris à Moscou. À travers les récits des habitants et des archives inédites émerge le portrait d’un monde urbain et des grands conflits qui l’habitent.
Etoile de la Scam en 2016

* Les diffuseurs mentionnés correspondent à la première diffusion de chaque œuvre en France, Belgique, Suisse ou Canada francophone, conformément aux règles d’éligibilité aux Etoiles de la Scam stipulées dans l’appel à candidature.

Après avoir été élève à l »ENAC puis à l »ENSAD et à la Fémis, Amalia Escriva a eu le privilège d’être pensionnaire à la Villa Médicis puis d »être nommée membre de La Casa de Velasquez. Elle a réalisé des films d’art, des portraits, des documentaires sur la musique, des films dits de société, ainsi que d »autres plus personnels autour de son héritage algérien. Elle a également mis en scène un long-métrage de fiction produit par les Films d »Ici (Sélection officielle au Festival de Locarno, Prix du meilleur premier scénario au Festival Premiers Plans d’Angers). Amalia Escriva écrit régulièrement des textes radiophoniques pour France Culture et encadre des ateliers d’écriture cinématographique, au sein du GREC. Elle intervient ponctuellement à l’École d’Art Visuel de Lausanne, est lectrice de scénarii au CNC et à la Scam, et est expert au comité de classification au CNC.

Belgique vf 2016 n&b et coul 1h12

Première diffusion* : RTBF, 21 juillet 2016

Production : One Move Productions, RTBF, Éditions Gallimard

Projection suivie d’une rencontre avec Marie-Ève De Grave


« Dites bien que je suis peintre, écrivain et putain révolutionnaire ! » ainsi se décrivait Grisélidis Réal. S’immergeant au cœur de ses écrits, le film retrace le parcours fulgurant d’une artiste hors norme. Images inspirées des textes, extraits, photographies, dessins s’entrelacent pour tisser le portrait fragmenté et pluriel d’une magnifique rebelle en quête de liberté et d’appartenance.

Premier film
Bourse Brouillon d’un rêve de la Scam

* Les diffuseurs mentionnés correspondent à la première diffusion de chaque œuvre en France, Belgique, Suisse ou Canada francophone, conformément aux règles d’éligibilité aux Etoiles de la Scam stipulées dans l’appel à candidature.

 

France vostf 2013 coul 31 min

Première diffusion* : Tënk, 11 novembre 2016

Production: Night Light, Facture, Les Films d’ici 2

Projection suivie d’une rencontre avec Laetitia Mikles


M. Kijima n’est plus un yakuza, clame le journal local de Sapporo. Mais est-ce bien vrai ? Un mystérieux dessinateur mène son enquête dans le nord du Japon à la recherche de l’ex-mafieux. Au fil des rencontres, l’enquête se double d’un autre récit, entièrement visuel, composé de dessins et de séquences furtives d’animation.

Bourse Brouillon d’un rêve de la Scam
Etoile de la Scam 2017

* Les diffuseurs mentionnés correspondent à la première diffusion de chaque œuvre en France, Belgique, Suisse ou Canada francophone, conformément aux règles d’éligibilité aux Etoiles de la Scam stipulées dans l’appel à candidature.