« Comment capter l’imprévisible, le hasard et la grâce d’une rencontre, continuer à tenter d’atteindre ce qui est au plus profond d’un personnage, à se tenir à ses côtés (…) Comment aller vers l’autre, vers l’inconnu ? »
Georgi Lazarevski, président du jury des Étoiles 2021

30 films exigeants, inventifs, 30 points de vue singuliers comme autant de réponses possibles à cette question de Georgi Lazarevski ont été proposés aux festivaliers nombreux à se retrouver au Forum des images pour fêter ensemble le documentaire en présence de ses auteurs et de ses autrices.

3 jours de festival, 30 films, mais aussi 30 rencontres des auteurs et des autrices avec leur public à la fin de chacune des projections. Des échanges toujours très plébiscités par un public curieux et engagé et des auteurs unanimes :

« Il est difficile d’être auteur, c’est un métier solitaire. On écrit pendant des mois pour attendre des réponses positives. Pour nous, ce festival est une chance de rencontre. En écoutant les gens parler des films, on apprend notre métier. »

Si plusieurs séances de cette 16e édition, qui a mis en avant l’extrême diversité de formes et d’écritures du cinéma du réel, affichaient « complet », force est de constater que le public n’a pas encore retrouvé le chemin des salles. Comme l’ensemble des manifestations et événements culturels, le Festival a constaté une baisse de sa fréquentation de plus de 25%.

Ces trois jours d’émotion et de fête dédiés au documentaire se sont achevés dimanche 7 novembre par l’attribution du Prix du Public à Hamid Sardar-Afkhami pour son film Le Cavalier Mongol.
Un voyage enneigé à la frontière de la Mongolie et de la Sibérie où ce cavalier aux allures de justicier nous emmène jusqu’au bout de la taïga…

Lors de cette soirée de clôture, le Prix du documentaire 2021 de la Scam L’Envers d’une histoire : un siècle Yougoslave de Mila Turajlic, et Sud eau nord déplacer de Antoine Boutet, le Prix du Grand Reportage 2021 de la Scam, ont été présentés aux festivaliers.

Les 30 films étoilés créatifs, généreux et nécessaires ont en commun d’avoir marqué l’année télévisuelle par leur qualité. Ces œuvres, dont 8 premiers films, et 9 bourses Brouillon d’un rêve de la Scam, ont été choisies par le jury des Étoiles 2021 auquel 60 films ont été soumis, présélectionnés parmi plus de 450 candidatures de réalisateurs et de réalisatrices.

Les cinéastes et jury des Étoiles du Documentaires 2021 Le Cavalier Mongol de Hamid Sardar-Afkhami.

Le festival se poursuit !

Pour la première fois cette année, Les Étoiles du documentaire sont visibles en libre accès sur la plateforme MK2 CURIOSTY.COM, rubrique « Les invités » du 8 au 23 novembre.

À suivre en 2022, une sélection de la programmation des Étoiles 2021 sera présentée :
• les 25 et 26 mars au Lieu Unique à Nantes
• du 1er au 3 avril au Comptoir du doc à Rennes
• du 9 au 12 juin au Vidéodrome 2 à Marseille

Merci aux réalisateurs et aux réalisatrices des Étoiles 2021, aux nombreux spectateurs qui ont participé à cette édition, aux membres du jury, Feriel Ben Mahmoud, Mathilde Damoisel, Raphaël Girardot, Stéphanie Lamorré, à leur président Georgi Lazarevski et à tous nos partenaires.

A l’année prochaine !
UN ÉVÉNEMENT SCAM EN COLLABORATION AVEC LE FORUM DES IMAGES / TÉLÉRAMA /LE PARISIEN / MK2 CURIOSITY / RADIO CAMPUS PARIS / TËNK /  KuB /LE MOIS DU FILM DOCUMENTAIRE

Contact Presse
2e BUREAU – Sylvie Grumbach, Marie-Renée de La Guillonnière – 01 42 33 93 18 – festivaldesetoiles@2e-bureau.com
www.festivaldesetoiles.fr

Les Etoiles 2021

Sebastiano d'Ayala Valva - Festival Les Etoiles du documentaire 2021
photo : Cyril Etien/ Scam

Franck Beauvais - Festival Les Etoiles du documentaire 2021
photo : Cyril Etien/ Scam

Anouk Burel - Festival Les Etoiles du documentaire 2021
photo : Cyril Etien/ Scam

Grégoire Couvert et Grégoire Orio - Festival Les Etoiles du documentaire 2021
photo : Cyril Etien/ Scam

Cathie Dambel - Festival Les Etoiles du documentaire 2021
photo : Cyril Etien/ Scam

Daniela de Felice - Festival Les Etoiles du documentaire 2021
photo : Cyril Etien/ Scam

Manuela Frésil - Festival Les Etoiles du documentaire 2021
photo : Cyril Etien/ Scam

Manu Gerosa - Festival Les Etoiles du documentaire 2021
photo : Cyril Etien/ Scam

Pauline Horovitz - Festival Les Etoiles du documentaire 2021
photo : Cyril Etien/ Scam

Rachel Leah Jones et Philippe Bellaïche - Festival Les Etoiles du documentaire 2021
photo : Cyril Etien/ Scam

Dorothée-Myriam Kellou - Festival Les Etoiles du documentaire 2021
photo : Cyril Etien/ Scam

Olivier Lemaire - Festival Les Etoiles du documentaire 2021
photo : Cyril Etien/ Scam

François Lévy-Kuentz - Festival Les Etoiles du documentaire 2021
photo : Cyril Etien/ Scam

Marie Maffre - Festival Les Etoiles du documentaire 2021
photo : Cyril Etien/ Scam

Laetitia Mikles - Festival Les Etoiles du documentaire 2021
photo : Cyril Etien/ Scam

Valérie Müller - Festival Les Etoiles du documentaire 2021
Photo Cyril Etien/Scam

Stan Neumann - Festival Les Etoiles du documentaire 2021
photo : Cyril Etien/ Scam

Manon Ott - Festival Les Etoiles du documentaire 2021
photo : Cyril Etien/ Scam

Alexis Pazoumian - Festival Les Etoiles du documentaire 2021
photo : Cyril Etien/ Scam

Henri Poulain et Julien Goetz - Festival Les Etoiles du documentaire 2021
photo : Cyril Etien/ Scam

Philippe Pujol - Festival Les Etoiles du documentaire 2021
photo : Cyril Etien/ Scam

Guillermo Quintero - Festival Les Etoiles du documentaire 2021
photo : Cyril Etien/ Scam

Taina Ternoven - Festival Les Etoiles du documentaire 2021
photo : Cyril Etien/ Scam

Aël Théry et Marine Ottogalli - Festival Les Etoiles du documentaire 2021
photo : Cyril Etien/ Scam

Mathias Théry - Festival Les Etoiles du documentaire 2021
photo : Cyril Etien/ Scam

Mila Turajlić - Festival Les Etoiles du documentaire 2021
photo : Cyril Etien/ Scam

Éléonore Weber - Festival Les Etoiles du documentaire 2021
photo : Cyril Etien/ Scam

Le Prix Jean-Marie Drot honore celles et ceux qui, par leur engagement, œuvrent en faveur du droit d’auteur et de la création. Il récompense cette année l »engagement de Guy Seligmann pour la défense du droit d »auteur.

Ce jour-là, au sein du conseil d’administration, nous avons senti qu’il se passait quelque chose de juste. Lors d’un vote à l’unanimité, nous avons décerné le prix Jean-Marie Drot à Guy Seligmann. Ce prix récompense une personnalité qui a œuvré pour la défense des autrices et des auteurs. Et en cette année où nous fêtons les 40 ans de la Scam, donner ce prix à Guy, un de ses fondateurs et ex-président, s’est imposé.

Guy Seligmann, c’est un engagement sans faille pour les autrices et les auteurs, tous répertoires confondus. Grand lecteur, érudit, passionné de peinture et d’art en général, de cinéma depuis son adolescence, sa maison est un dédale de livres, de films et de tableaux, une profusion à l’image de sa carrière riche et éclectique. Homme de télévision, il n’a eu de cesse d’explorer des genres et des formes différentes, de la réalisation d’émissions-cultes comme Dim-Dam-Dom ou L’Invité du dimanche, à celle des premiers docu-fictions avec Mazamet, une ville rayée de la carte. Touche-à-tout doué et sensible, il est aussi à l’aise dans l’école expérimentale de Maud Mannoni (Vivre à Bonneuil -1974), qu’avec le prix Nobel Georges Charpak (Les Particules Élémentaires -1989).

En 1974, avec une poignée d’amis réalisateurs dont Charles Brabant et Jean-Marie Drot, tous trois membres de la CGT, il entreprend de « trouver des moyens pour défendre [leurs] droits ». Face au refus de la Sacd de traiter les réalisateurs de documentaire à égalité avec ceux de fiction, l’avocat Georges Kiejmann les convainc de créer une société d’auteurs. C’est ainsi qu’en mai 1981, la Scam nait grâce à la volonté de dix francs-tireurs, dont deux femmes. 40 ans plus tard, nous sommes 49.000 autrices et auteurs. Pour tout cela et plus encore, merci Guy !

Laëtitia Moreau , autrice, présidente de la Scam de 2019 à 2021