Prix Roger Pic 2015 décerné à Vasantha Yogananthan pour "A Myth of Two Souls"

Du mardi 17 novembre
au vendredi 19 février 2016


à la Scam


insérer dans Outlook


image « Luva et Kusha », Bihar, Inde, 2014 - crédit photo : Vasantha Yogananthan

Ce travail photographique sur le mythe du Ramayana sera exposé à la Scam à partir du 17 novembre aux côtés de deux autres portfolios remarqués par le jury.

Communiqué, Exposition, Prix et bourses, Actu2


Exposition du 17 novembre 2015 au 19 février 2016 à la Galerie de la Scam Du lundi au vendredi, de 10 h à 18h - Entrée libre

Le Jury du Prix Scam Roger Pic 2015, composé de Daphné Anglès, Irène Attinger, Nadia Benchallal, Marc Le Mené et Thierry Ledoux, a décerné le prix à Vasantha Yogananthan pour son portfolio A Myth of Two Souls (2013-2015).

* A Myth of Two Souls La série A Myth of Two Souls reflète l‘imaginaire dégagé par le mythe du Ramayana et sa prégnance dans la vie quotidienne en Inde. Ecrit en sanskrit il y a plus de deux mille ans, sans cesse modernisé, le Ramayana est une invitation à appréhender l‘Inde au-delà de l‘exotisme. Retraçant l‘itinéraire du mythe du nord au sud du pays, Vasantha Yogananthan en propose une relecture contemporaine, centrée sur la notion de voyage dans le temps. A Myth of Two Souls est composé de deux séries d’images. Des paysages -devenus mythiques car liés au Ramayana- dialoguent avec des mises en scène jouées par les habitants. Dans ces portraits théâtralisés, les locaux interprètent pour le photographe des passages du Ramayana qui ont marqué leur imaginaire. Réalisés à la chambre photographique grand-format en noir et blanc, ces portraits théâtralisés sont ensuite colorisés à la main par un peintre indien dans la tradition du « hand-painting », née au XIXème siècle avant l’apparition de la pellicule couleur. Vasantha Yogananthan se ré-approprie cette technique unique tout en la modernisant : ses photographies sont réalisées hors du studio, avec des passants devenus acteurs. Le champ du portrait domestique est ainsi étendu à l’ensemble de la société -sans distinctions de castes- et à l’ensemble du territoire, des métropoles à la campagne profonde. A Myth of Two Souls tisse un lien entre récit fictif et historique, via une narration associant photographies couleurs, photographies recolorisées, miniatures et images vernaculaires du XVIème siècle à nos jours.

Ce projet a également reçu la Bourse Brouillon d’un rêve de la Scam 2014 et le soutien du Centre National des Arts Plastiques (Fonds d‘aide à la photographie documentaire contemporaine).

---------------------------
Né en 1985, Vasantha Yogananthan vit et travaille à Paris. Autodidacte et passionné par les histoires humaines, il s’investit dans des projets au long-cours. Son premier livre Piémanson, publié en juin 2014, est finaliste du Prix Nadar et du Prix du livre des Rencontres d'Arles. Il travaille actuellement sur un projet autour du mythe du Ramayana en Inde, pour lequel il a reçu des bourses du CNAP, de la SCAM et le Magnum Photos International Award. Ses œuvres sont présentes dans des collections publiques et privées, notamment celles de la Bibliothèque nationale de France.

Ont également été également remarqués par le jury :

* Gaza, the aftermath de Virginie Nguyen Hoang, Studio Hans Lucas, Collectif Huma
* La Carte du tendre d’Alexandra Pouzet, produit par Consortium-création Contemporaine. Enquête artistique sur le rapport affectif des habitants à leur(s) territoire(s).

 Gaza

Gaza, Beit Hanoun: Abdel Abu Ouda et son fils se reposent dans le salon de leur maison à moitié détruite pendant les bombardements de l'été 2014. © Virginie Nguyen Hoang








 Carte du tendre

Carte du tendre #5 – Annie B. (1964, Saint-Pierre-des-Corps). ICI C’EST DU CUIR © La Carte du tendre, Alexandra Pouzet, produit par Consortium-création Contemporaine.
Saint-Pierre-des-Corps, Recyclerie industrielle. Annie est un petite fille de poilu, elle est née dans le salon de coiffure de sa mère et est devenue coiffeuse.

Contacts
Information, photos libre de droits : Pascaline Peretti - 01 56 69 64 01 - pascaline.peretti@scam.fr
Presse : Astrid Lockhart - 01 56 69 64 05 - astrid.lockhart@scam.fr



Télécharger le communiqué