Prix du récit dessiné 2018 à Yannis La Macchia

Publié le mercredi 23 mai 2018


image crédit : Des bâtisseurs de Yannis La Macchia

Le jury de cette seconde édition a attribué le Prix du récit dessiné à Yannis La Macchia pour son récit graphique Des bâtisseurs et une mention spéciale à Lamia Ziadé pour Ma très grande mélancolie arabe. Les prix de la Scam seront remis le vendredi 22 juin.

Prix et bourses, Littérature, Communiqué, action culturelle, Agenda


Le jury 2018 était composé d’Aurélie Blard-Quintard, Nadia Benchallal, Pascal Boille, Alain Frappier, Élise Griffon, Isabelle Jarry, Thierry Murat (lauréat en 2017) et Damien Roudeau.

Prix du récit dessiné 2018

Yannis La Macchia
pour Des bâtisseurs
Éditions Atrabile, 2017

Quelque part, dans un monde qui pourrait être le nôtre, dans un environnement dont se dégage quelque chose de sauvage et d’insoumis, des hommes et des femmes s’affairent autour d’étranges constructions. À travers les visions de ces bâtisseurs se dessine alors le portrait d’une société animée par une envie, une nécessité : celle de construire. C’est cette étrange envie, celle de bâtir, de créer, que questionne le livre de Yannis La Macchia, ainsi que la place même de celui qui construit. Des Bâtisseurs est un livre profondément singulier, qui bouscule le lecteur et la notion de récit, qui s’attache à questionner l’idée de création, sa place et son importance dans notre monde.

Né en 1985 à Genève, Yannis la Macchia est un membre fondateur du collectif Hécatombe, où il a publié la plus grande partie de son œuvre. Lauréat du prix Töpffer en 2005 pour The Beauty & New Fashion Hall, il développe son écriture graphique dans des objets éditoriaux divers, qu'il publie sur papier comme sur écran. Il est éditeur de la revue Un fanzine Carré, récompensée par un Fauve au festival d’Angoulême en 2013. En avril 2017, il publie Des bâtisseurs son premier livre chez Atrabile, sélectionné en janvier 2018 au festival d’Angoulême.

Mention du jury

Lamia Ziadé
pour Ma très grande mélancolie arabe
P.O.L, 2017

Dans ce livre, il y a des ruines et des martyrs, il y a du sang, des soupirs, des larmes, des couronnes, des fleurs, des rubans des youyous. C'est une danse macabre.
Il y a un siècle au Proche-Orient.

Contacts

Fanny Saintenoy - 01 56 69 58 80 - fanny.saintenoy@scam.fr
presse : Astrid Lockhart - 01 56 69 64 05 - astrid.lockhart@scam.fr


Télécharger le communiqué