Directive « droit d’auteur » : deux YouTubeurs défendent le droit d’auteur à Bruxelles

Publié le jeudi 28 juin 2018


image

Action Professionnelle, Communiqué, Actu1, Agenda


Dans le cadre d’une rencontre organisée par le Gesac avec les parlementaires européens mercredi 27 juin, Ludovic Bassal et Jonathan Semah (« Le Tatou »), vidéastes sur Youtube, adhérents à la Scam, ont défendu la directive sur le droit d’auteur aux côtés d’auteurs, d’autrices et d’artistes de tous les domaines de la création.

Le partage de la valeur, au cœur de cette directive est crucial pour que les auteurs et les autrices de tous les genres et en premier lieu, ceux qui s’expriment directement sur les plateformes, comme les youtubeurs et youtubeuses, puissent avoir les moyens de créer et soient libres de le faire. Il consiste à obliger les plateformes à contribuer (article 13) et à reconnaître aux auteurs et interprètes un droit à rémunération équitable et proportionnelle (article 14a). La Scam, membre du Gesac et de la SAA, s’emploie depuis plusieurs années à faire progresser le droit d’auteur
dans ce sens au niveau européen.

A ses débuts, l’imprimerie, aujourd’hui, les plateformes. Le droit d’auteur n’est pas une question de technologie, mais un droit constant pour les auteurs et autrices d’obtenir la juste rétribution du succès de leur œuvre.

Les auteurs et autrices de la Scam appellent les parlementaires européens à voter la directive sur le droit d’auteur, et à donner le mandat nécessaire à la poursuite de la discussion en trilogue, pour l’avenir des créateurs et de la création européenne.

Ludovic Bassal et Jonathan Semah (Le Tatou) : « Le fait est que les droits d’auteur sont cruciaux pour les créateurs afin qu’Internet ne soit pas un simple relais mais un espace où les auteurs de tous les horizons peuvent créer et vivre de leur métier. »

contact presse

Astrid Lockhart
01 56 69 64 05
06 73 84 98 27
astrid.lockhart@scam.fr

Press release - pdf

Télécharger le communiqué