Festival Les Étoiles du documentaire 2018

Du samedi 10 novembre
au dimanche 11 novembre 2018


au Forum des images - Paris


insérer dans Outlook


image photo Matthieu Raffard - design Catherine Zask

2 jours - 30 films - 30 histoires - 30 réalisateurs et réalisatrices - 30 rencontres.
samedi 10 - dimanche 11 novembre
au Forum des images, Les Halles, Paris
Entrée libre.
Réservez votre PASS

Prix et bourses, Festival, Audiovisuel et cinéma, Communiqué, Actu1


La télé n’a jamais été aussi présente. Elle ne ronronne plus seulement au fond du salon, elle est dans les halls de gare, les aéroports, les tablettes et les Smartphones, les salles d’attente et même au-dessus du fauteuil du dentiste… Ce flux continu d’images, dont la qualité générale peut prêter à critique, défile sous nos yeux impassibles. Et au milieu, toujours, des Étoiles, des films, singuliers, intelligents, subjectifs, libres, nécessaires. Brillants.

Julie Bertuccelli
Présidente de la Scam

Donner à voir.
À voir autrement.

Il est difficile, dans le flux télévisuel, de repérer les documentaires les plus intéressants, les reportages les plus incroyables, les enquêtes les plus dérangeantes. La Scam, qui rassemble 43.000 auteurs et autrices, présente trente films le temps d’un week-end, sélectionnés par un jury présidé cette année par la réalisatrice de documentaires Elisabeth Kapnist et composé de Jérôme Fritel, Stéphane Manchematin, Alexis Marant et Laetitia Mikles.
Durant ces deux jours de fête du documentaire, le téléspectateur devient spectateur et acteur ; il est invité à dialoguer avec les auteurs et autrices, à affirmer ses choix en votant pour le Prix du Public. Celui-ci sera remis lors de la soirée de clôture du 11 novembre qui présentera un grand documentaire en avant-première.
Chaque projection est suivie d’une rencontre avec les auteurs.

Les films

Trente films, trente histoires de vie saisies sur le vif par des réalisateurs et réalisatrices qui souhaitent partager leur immersion dans une réalité qui nous est souvent étrangère.
Les Étoiles de la Scam 2018 témoignent de notre époque et des gens qui la font, de leur capacité à espérer, à changer de cap et à se réinventer.

Dans la sélection, il est souvent question d’humanité, d’altruisme et d’espérance comme dans Les Œuvres vives de Bertrand Latouche, Troisième printemps d’Arnaud de Mezamat ou encore À l’infini d’Edmond Carrère.

L’adolescence solaire, tour à tour grave et légère se taille également une belle part dans cette sélection avec Swagger d’Olivier Babinet,Vivre Riche de Joël Akafou ou Braguino de Clément Cogitore pour ne citer qu’eux.

Qu’il s’agisse de poésie, de création, de cinéma ou de littérature, les films nous plongent dans les rêves que certains poursuivent pour vivre ou simplement pour ne pas sombrer, dans Gauguin, je suis un sauvage de Marie-Christine Courtès, Le Campo Amor de la Havane de Joël Farges ou encore Nothingwood de Sonia Kronlund.

L’imagination encore, liée à l’humanité qui permet de résister à la Grande Histoire et à sa cohorte de régimes politiques qui se jouent des hommes comme dans Colonies fascistes de Loredana Bianconi, ou La Passeuse des Aubrais de Michaël Prazan.

Lindy Lou, jurée numéro 2
de Florent Vassault et Cécile Vargaftig ou See You in Chechnya d’Alexandre Kvatashidze nous racontent des expériences de vie brutales, inattendues qui happent et changent le cours d’existences.

Des œuvres engagées, des films à fleur de peau qui dessinent un monde en mouvement, une sorte de chronique de vies ordinaires, de l’intime à l’universel, comme celle de Régis Sauder dans Retour à Forbach ou celles des protagonistes de La Parade de Mehdi Ahoudig et Samuel Bollendorff.


Un événement Scam en collaboration avec Télérama / Forum des images / Nova / Le mois du film documentaire


contact presse

2e BUREAU - +33 1 42 33 93 18



Télécharger le communiqué