Pour un fonds de soutien à la création radiophonique

Publié le samedi 2 février 2019


image design Le Goff & Gabarra

À l’occasion du festival Longueur d’ondes et de la table ronde intitulée « Pour un fonds de soutien à la création radiophonique », la Scam, représentée par Karine le Bail, a appelé de ses vœux le lancement d’une mission de préfiguration pour un soutien public à la création sonore.

Action Professionnelle, Radio, Communiqué, Dossiers, Radio, Actu2, Agenda


La Scam avait au préalable adressé en décembre dernier un courrier au ministre de la Culture, puis rencontré le Cabinet du ministre qui à ce stade lui a déclaré avoir confié à la DGMIC le soin d’instruire ce dossier.

Longtemps présente sur les seules antennes de Radio France, la création radiophonique essaime aujourd’hui sur les radios locales associatives, les webradios et les podcasts. Pourtant, si le numérique représente une formidable opportunité de création, le modèle économique est toujours balbutiant pour ne pas dire précaire.

Quelques aides existent, telles les bourses et les Prix de la Scam par exemple, mais elles sont artisanales au regard des attentes d’un secteur en pleine ébullition. La radio, média dans lequel les Françaises et les Français ont le plus confiance, nécessite un soutien affirmé dans la création, l’écriture, la production, la diffusion et l’innovation.

La radio, seul art qui ne soit pas aidé en propre par la puissance publique, a besoin d’un Fonds de création sonore porté par le ministère de la Culture.
Les propositions formulées par la Scam dans son document « Plaidoyer pour un fonds d’aide à la création sonore » sont des pistes de réflexion qui doivent faire l’objet d’une concertation plus poussée entre les différentes parties prenantes sous l’égide d’une mission exploratoire du ministère de la Culture.


contact presse

Astrid Lockhart - 01 56 69 64 05 - 06 73 84 98 27 astrid.lockhart@scam.fr


Télécharger le communiqué