Prix Joseph Kessel 2020 à Nastassja Martin

Publié le jeudi 10 septembre 2020


image

Présidé par Olivier Weber et composé de Tahar Ben Jelloun, Catherine Clément, Annick Cojean, Colette Fellous, Pierre Haski, Isabelle Jarry, Michèle Kahn, Gilles Lapouge, Michel Le Bris, Benoît Peeters, Patrick Rambaud, Guy Seligmann et Cécile Hennion (lauréate 2019), le jury a attribué le Prix Joseph Kessel 2020.

Prix et bourses, Communiqué, Écrit, Actu2


Nastassja Martin

Croire aux fauves
Éditions Verticales

Croire aux fauves est le récit inspiré d’une expérience de l’altérité, dont Nastassja Martin se saisira pour explorer la puissance du rêve et tenter de cerner la présence de « l’anima » en chaque être vivant. Un livre puissant, qui interroge le sauvage et l’interpénétration de l’humain et du non-humain.

Ce jour-là, le 25 août 2015, l’événement n’est pas : un ours attaque une anthropologue française quelque part dans les montagnes du Kamtchatka. L’événement est : un ours et une femme se rencontrent et les frontières entre les mondes implosent. Non seulement les limites physiques entre un humain et une bête qui, en se confrontant, ouvrent des failles sur leurs corps et dans leurs têtes. C’est aussi le temps du mythe qui rejoint la réalité ; le jadis qui rejoint l’actuel ; le rêve qui rejoint l’incarné.

Nastassja Martin

Née en 1986, Nastassja Martin est anthropologue spécialiste des populations arctiques. Elle est l’autrice d’un essai, tiré de sa thèse de doctorat dirigée par Philippe Descola, Les Âmes sauvages. Face à l'Occident, la résistance d’un peuple d’Alaska (La Découverte, 2016; prix d’Histoire de l’Académie française 2017). Elle est également co-réalisatrice de deux documentaires pour Arte : Un hiver en pays Even (2018) ; Un été en pays Even (2020). Croire aux fauves est son premier récit.

Contact presse

Astrid Lockhart – astrid.lockhart@scam.fr – 01 56 69 64 05
Véronique Blanchard – veronique.blanchard@scam.fr – 01 56 69 58 82

Télécharger le communiqué