Les prix audiovisuels de la Scam


Prix du Documentaire

Issu des œuvres déclarées au répertoire de la Scam (et proposées par les auteurs et autrices qui postulent aux Prix audiovisuels et aux Etoiles), le prix du documentaire de l’année est attribué à une œuvre remarquée pour la qualité de son écriture et de sa forme cinématographique. 

Le film lauréat du Prix du Documentaire est programmé pendant le festival des Etoiles au Forum des images. Il est doté de 5.000 euros.

Prix du Grand Reportage

Issu des œuvres déclarées au répertoire de la Scam (et proposées par les auteurs et autrices qui postulent aux Prix audiovisuels et aux Etoiles), le Prix du Grand Reportage de la Scam a été créé en en 2021. Il récompense un travail d’investigation au long cours, remarquable par ses qualités formelles et narratives. 

Le film lauréat du Prix du Grand Reportage est programmé pendant le festival des Etoiles au Forum des images. Il est doté de 5.000 euros. 

Prix de l’Œuvre institutionnelle

Ce prix, doté de 5.000 euros, est attribué par les auteurs et autrices d’œuvres institutionnelles et de films d’entreprise de la commission audiovisuelle au meilleur film de l'année. Il est décerné au cours de la soirée Tendances parmi une présélection de films institutionnels et muséographiques déclarés à la Scam et exploités au cours de l’année précédente, qui illustrent les différents courants de la création institutionnelle.

L’Œil d’or, prix du documentaire - Cannes

De plus en plus présent sur le grand écran, de plus en plus reconnu par la critique, de plus en plus aimé du public, de plus en plus visible dans les festivals, le regard singulier du documentaire sur le monde méritait une reconnaissance dans l'écrin de Cannes. L'Œil d’or, Le Prix du Documentaire, a été créé en 2015 à l’initiative de la Scam, avec la complicité active du Festival de Cannes et de son délégué général, Thierry Frémaux et en partenariat avec l’Institut national de l’audiovisuel. Doté de 5.000 euros, il récompense désormais un documentaire présenté dans les sélections cannoises (Sélection officielle, Un Certain Regard, Cannes Classics, Quinzaine des Réalisateurs, Semaine de la Critique, Séances spéciales et hors compétition, courts et longs-métrages).


En partenariat avec la Scam

Grand prix compétition nationale

Décerné dans le cadre du Fipadoc, ce prix récompense un documentaire français, inédit en France, inscrit en compétition nationale. Il est doté de 5.000 euros.
Le Fipadoc, « le Festival des histoires vraies » réunit en janvier, à Biarritz, les professionnels(elles) et le grand public autour d’une sélection d’œuvres d’exception et ouvre l’année des grands festivals internationaux de documentaires. Durant sept jours, le festival met à l’honneur le documentaire sous toutes ses formes à travers des séances de projection, des masterclasses, des débats et des conférences.

Prix international de la Scam

Ce prix d'un montant de 5.000 euros est attribué à l’auteur ou l’autrice d’un film programmé dans la compétition internationale du Festival du Cinéma du Réel, dont la Scam est partenaire. Il est décerné par un jury international au sein duquel siège un auteur ou une autrice nommée par le conseil d’administration de la Scam.

Prix Anna Politkovskaïa

Le Prix Anna Politovskaïa est décerné dans le cadre du Festival international de films de femmes. Il récompense une œuvre inscrite dans la compétition Long métrage documentaire. Parrainé par la Scam depuis 2016, il est doté de 3.000 euros.
Le Festival international de films de femmes a pour objectif de découvrir et valoriser des films réalisés par des femmes sur des sujets de leur choix, afin de mieux comprendre l’évolution de la situation des réalisatrices et de leur cinéma dans chaque pays représenté.
Le jury est composé de professionnels(elles) du documentaire, dont une représentante ou un représentant de la Scam désigné par le conseil d’administration.

Prix de la Traduction de documentaires

Créé en 2017 par l'ATAA pour valoriser les métiers de la traduction, ce prix récompense un documentaire d’au moins 20 minutes, qui comporte au moins 70 % de passages traduits en français, diffusé pour la première fois entre le 1er janvier et le 31 décembre de l’année précédant le prix sur une chaîne de télévision française, belge, suisse ou canadienne.

La culture avec la copie privée

logo CP
Conformément à la loi, 25 % des sommes perçues par la Scam au titre de la rémunération pour copie privée financent son action culturelle. La copie privée permet ainsi à la Scam de récompenser chaque année des auteurs pour leur talent en leur décernant des Prix.
Pour défendre ce dispositif menacé, plusieurs organisations se sont réunies pour créer l'association "La culture avec la copie privée".